Recrutement : Faire du candidat un « entrepreneur de sa carrière »

Par Florence Painchaud.
J’entends beaucoup, de la part des Ressources Humaines et des Directions la volonté de rendre le collaborateur « acteur de son propre développement » au sein de l’entreprise. L’enjeu est qu’il ne subisse plus son parcours mais qu’il le crée. Qu’il soit « Entrepreneur de soi ».

Paradoxalement, je remarque que peu de ces mêmes Directeurs adoptent une philosophie identique dans le cadre du recrutement. En effet, si de nombreux outils promettent de sourcer le candidat idéal sur les réseaux, de mieux cerner ses compétences et/ou sa personnalité et/ou ses motivations, et/ou son potentiel… je ne connais qu’une seule approche qui permette au candidat de s’inscrire dans cet « entrepreneur de soi » , parce qu’elle prend en compte le candidat et l’entreprise dans une relation croisée : l’Intelligence Projective

La force de l’Intelligence Projective réside dans la dynamique des 6 points clefs entre eux et dans les échanges et les interactions de l’individu vers le collectif et du collectif vers l’individu.

Evaluer l’intelligence projective d’un individu revient à mesurer son degré de compréhension et de maturité de la relation qu’il entretient avec chacun des 6 points clefs.

C’est en permettant au candidat de faire de sa décision d’orientation un acte conscient et responsable que nous, recruteurs, lui permettront d’être acteur de sa carrière.

Leave a Reply